Ngaparou-infos-photos






Bonjour N’deye et Fred,

Merci…Mille fois merci.

Pour un premier voyage en Afrique vous nous avez fait découvrir le vrai
Sénégal, celui qui côtoie l’ancien et le moderne…Au travers de vos
expériences avec nos questions et votre disponibilité vous nous avez un peu
appris de cette Vie ici…
Pas de compassion mais beaucoup d’émotion au cours de cette matinée de
découvertes.

Ce village Peulh où la gentillesse de la personne qui nous a reçu et le
respect de nous qui arrivions invitent à une communion attachante et il
nous a fait découvrir une manière de vivre ancestrale en nous ouvrant la
porte de sa case où ils vivent heureux mais chichement mais très très loin
de nos habitudes.

Cette école avec des classes de 57 élèves voire 78 élèves de 6 ans et plus
avec un maître directeur d’école et où en entrant les élèves se lèvent de
pupitres des années 1950 où ils étaient assis par trois ou quatre en disant
« Bonjour Madame, Bonjour Monsieur » et quand vous partez ils vous chantent
«Pirouette, cacahuète » ou « Alouette, alouette » : cela vous touche
particulièrement car nous pouvons sentir leur sincérité et la différence
avec notre éducation.
Mais le plus poignant est quand le maître met les fournitures scolaires
amenées sur le premier pupitre et dit aux élèves qu’ils vont pouvoir
dessiner grâce à la ramette de papier que vous avez amenée alors vous voyez
les sourires se dessiner sur les visages et les yeux qui luisent et cela
vous prend aux tripes et vous pensez « Il faut que je revienne… »

Cette nature expliquée si généreusement par Fred.

Mais qu’importe, les rapports de N’deye et Fred avec tous ces habitants
démontrent leur naturel à les aider et c’est en cela que nous ne pouvons
que les encourager à continuer, et que de notre coté faire de notre mieux
dès notre retour pour se faire leur porte-parole ou plutôt leur porte-actes
pour qu’à travers leur métier ils puissent joindre celui-ci avec l’aide aux
gens comme ils savent si bien le faire.

Mais comme nous disions pas de compassion, pas d’état d’âme mais une aide
dans le respect et l’intégrité de tous ces habitants car si vous les
connaissez vous les aimez.
Amitiés

Chantal, René

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres